Pierre Hebbelinck

"Silence" édition Fourre-Tout 2007


 

Comme un fil rouge,
du mur bleu de Tongres à celui, argenté d’Othée.
Au départ, une demande de Pierre Hebbelinck,
faire des photographies d’un mur anti-bruit, mais où le mur sert de prétexte.
A l’arrivée une carte blanche.

D’abord une déambulation, un déplacement,
Circuler, expérimenter,
Puis, songer à quelque chose de l’ordre du déroulement,
comme un ruban d’où la lumière émane, brille,
scintille, se dilue au rythme de la marche.

Du décor au détail, de la fonction au plaisir.
Provoquer le bruit !
Se saisir de la promenade de la fanfare locale une matinée de septembre,
Remercier le ciel pour les nuages qui voilent le soleil juste avant l’orage,
les accompagner dans cette joyeuse improvisation,
et comme un sujet qui se déplace et devient
un objet au regard amusé du photographe, le mur disparaît..
Il s’agissait de ne plus regarder ce que l’on devait photographier.
Alors les choses passent et la vie reprend le dessus.

De l’aplat à la mise à plat,
Du panneau déplié au panneau dépliant,
Du point de vue unique au vis-à-vis syncopé,
Tenter d’exprimer le contenu d’un projet.
Récupérer le mur.
Du silence, au bruit, au silence retrouvé.
Comme un apaisement.
aj 15 08 07

http://www.pierrehebbelinck.net/

 
© Double Page 2017